Introduction au symbolisme d'Aurora


SCIENCES SECRETES ET SYMBOLISME 

  Ce site est  donc essentiellement consacré aux enseignements des sciences traditionnelles nommées les cinq sciences secrètes , alchimie , cabale , astrologie , mythologies ou fables et symbolisme . En ce sens le catholicisme n'a strictement rien a voir ici puisqu'il se suffit avec une doctrine figée destructrice et mal étayée par son sectarisme . De toute évidence le religieux subit une doctrine , l'initié reste libre.

Théosophiquement, la religion ne dépasse le deuxième  niveau de l'âme divine , l'initié plus polyglotte atteint le cinquième  niveau de l'âme divine au pays ou tous les initiés du monde se rejoignent et ne se divisent pas comme avec les trois religions sectaires , dualistes et guerrières .En franc - maçonnerie on peut interpréter ces trois religions comme les Trois mauvais compagnons qui assassinèrent Hiram le constructeur du temple de Salomon ou  encore désignant les puissances klipothiques de la contre-initiation contenues dans l'arbre de mort opposées à l'arbre de vie .

LE SYMBOLISME LANGUE UNIVERSELLE 

LE SYMBOLE est donc avant tout la première religion avant toutes ! il préexiste dans toutes les civilisations et fait l'unité d'une langue primitive commune avant la différenciation des langues. Nous en enseignons la substance en Brocéliande dans notre maison de Bois Hervé  par des voyages initiatiques. Le graal ayant été déposé dans ce lieu-dit par St Hervé et ste Marthe. 

D'une façon générale le symbolisme touche toutes les formes d'art, la peinture , le théatre, la sculpture , la musique , la littérature , il semble que ce soit une démangeaison humaine , un médium qui signifie que ce que l'on voit est autre . A partir de ce médium le monde change de couleur et de sonorité et pourtant il est toujours là mais une sublimation de l'âme en a vaincu les terrestréités pour anoblir la vision entre le créé et l'incréé , entre l'imaginaire et l'inconscient. Les poètes et les psychanalystes ont redécouvert à leur tour , le chateau intérieur avec ses multiples portes ouvrant sur des pièces ou les pensées corporifiées sonnent comme des échos intérieurs d'âmes insoupçonnées , c'est le sens de la quête de ce site.

le symbolisme 

Doctrine et définition

1. La Vérité : Pour les symbolistes, la vérité n'est pas dans la matière brute seulement. Une chose existe par-delà elle-même : elle est le signe d'une autre chose, elle est un symbole dans un jeu de correspondances infinies.

2. Les correspondances : Au-delà des apparences, il y a des rapports entre les choses, des liens entre les êtres, des correspondances (Baudelaire) entre les sons, les images et les parfums. C'est ce que le symbole devrait exprimer. Colombe = paix; oiseau = liberté, un son rappelle une image, une odeur rappelle un lieu, une sensation rappelle un moment du passé, etc.

3. Le mystère : En refusant le rationalisme (Descartes) et le matérialisme (argent et industrialisation), les symbolistes veulent renouer avec le mystère de vivre et de sentir. "La poésie est l'expression, par le langage humain ramené à son rythme essentiel, du sens mystérieux des aspects de l'existence." Mallarmé.

La vie ne peut pas se réduire aux termes médicaux. Un chirurgien ne dissèque pas l'âme d'une personne. Le ciel étoilé, même si on peut l'expliquer scientifiquement aujourd'hui, reste nébuleux.

La poésie symboliste donne à voir et à sentir le mystérieux dédoublement du monde, révèle l'invisible derrière le visible, l'inconnu derrière le connu.

4. La subtilité : Comme la réalité n'est pas uniforme, les poètes symbolistes préfèrent le rare au commun, le rêve au réel, l'ambivalence à l'identité, la nuance infinie à tout ce qui est tranché, la fugacité (le changement) à la permanence.

L'esthétique

1. Le symbole : Le mystère de la vie et de l'existence ne peut s'exprimer directement par des descriptions réalistes. Le poète doit utiliser une nouvelle langue, celle du symbole, car toutes les choses du monde peuvent être rapprochées. Ex. : Les sanglots longs des violons (Lamentations humaines = son des violons), l'eau verte = pommes sures (Rimbaud), les oiseaux tels l'Albatros et le cygne = poètes, etc.

2. La musique : La musicalité du vers doit être la première règle. Pour exprimer le changement des choses, la fragilité des sensations, le poète utilise l'aspect sonore et sensible des mots (assonance, allitération, rime interne, etc.). Le sens (trop défini) devient secondaire. La musicalité suggestive contre le plat réalisme des descriptions.

3. Richesse et rareté du vocabulaire : La puissance d'évocation des sons a plus d'importance que le choix rigoureux du mot précis. Hermétisme parfois.

4. Vers libéré, vers libre : à la suite de Verlaine, les symbolistes privilégient la libéralisation des vers : vers impairs, rejets abondants, enjambement, rimes de plus en plus étonnantes, même absence de ponctuation et poème en prose. À partir des symbolistes, le vers français sera libre.

Thèmes

1. L'analogie universelle : dans l'univers, les sons, les couleurs, les parfums se répondent et renvoient à une même idée primordiale que doit exprimer le poème.

2. Le secret : secret du monde, secret des âmes, tout est secret. Les mots ne servent qu'à approcher les mystères. La rationalité du monde n'existe pas. Il faut suggérer et non pas expliquer.

3. Le sacré : le poète est un voyant capable de déchiffrer les mystères du monde, ses "signes". Les thèmes de la mort, du crépuscule, de la fin du siècle sont privilégiés.

L'architecture livre avec la photographie ses mystères symboliques , ses maisons , ses villes sont autant de parcours poétiques .En voici quelques uns que nous avons eu le bonheur de voir et que nous pouvons partager .

Si cette aventure intérieure vous tente , j'organise des visites guidées en symbolisme , allez sur visites guidées  dans la barre du haut.